Conseils et actualités comptablesConseils et actualités comptables

Le Besoin en fonds de roulement (BFR) : c’est quoi ?

bfr

Le besoin en fonds de roulement (BFR) est un baromètre indispensable pour toute entreprise notamment lors de la création ou la reprise d’une entreprise. Il permet la mesure des ressources financières qui est développée par une entreprise afin de couvrir le besoin financier.

Cette mesure est le résultat des décalages des flux de trésorerie s’appliquant aux décaissements et aux encaissements liés à son activité. Cela s’explique par le décalage temporel des règlements des clients et par un stock non vendu dans l’immédiat et restant donc un certain temps inactif pour l’entreprise. Ces décalages vont amener un besoin financier à l’entreprise qui devra donc être amorti, soit en négociant le délai de règlement auprès des fournisseurs, soit par de la trésorerie

1. Quels sont les fondements du BFR ? 

   a. Son principe

Le principe du besoin en fonds de roulement permet donc aux clients de verser un acompte ou payer à l’échéance les biens et les services qui leur sont vendus. Cela avantage, les fournisseurs qui sont alors susceptibles d’être payer en avance. Ces traitements sont contractuels et ils facilitent les achats et ventes à crédit. Son importance provient de la longueur du cycle d’exploitation, de la force et de la longévité de stockage des matières premières, de l’emballage. Elle dépend également des encours de production et des productions finis ainsi que des échéances de paiement permis par les fournisseurs et souscrits aux clients.

    b. Son objectif

Le Besoin en Fonds de Roulement a un intérêt majeur, le calculer dès la création ou la reprise d’une entreprise est donc primordial. Cette mesure est la base pour une gestion quotidienne de son entreprise. Ainsi, il est une donnée importante de la partie financière du business plan. De plus, une mauvaise estimation de celui-ci entraîne généralement la disparition des jeunes entreprises. Il est donc essentiel de le calculer non seulement au cours du lancement d’une activité mais également tout au long de la vie de l’entreprise. Celui-ci indique l’état financier de l’entreprise. Le besoin en fonds de roulement peut être calculé de façon périodique, comme toutes les semaines, tous les trimestres, tous les semestres ou encore tous les ans. Mais l’important reste  de le calculer correctement, afin de l’interpréter,  de le comparer et d’analyser l’évolution de son entreprise et les améliorations à entreprendre.

2.  Comment calculer le BFR ?

     a. Son calcul

Le besoin en fonds de roulement se calcule avec les informations situées dans le bilan comptable. C’est la différence et plus précisément la soustraction entre l’actif circulant et le passif circulant qui donne le résultat du besoin en fonds de roulement. Dans ce calcul, l’actif englobe les stocks et les créances clients tandis que le passif  intègre les dettes fournisseurs, les dettes fiscales, les dettes sociales et les autres dettes qui ne sont pas financières.

« ( Stocks en cours + Créances clients attachés) – (Dettes fournisseurs attachés + dettes fiscales + dettes sociales + autres dettes non financières ) = Besoin en fonds de roulement (BFR) »

     b. Son interprétation

Le résultat de ce calcul doit donner lieu  à une interprétation en 3 cas permettant d’analyser et de comparer son évolution :

  •  Si le résultat du besoin en fonds de roulement est positif : cela indique que les stocks et les créances clients sont supérieurs aux dettes. Ainsi, l’entreprise doit financer ses besoins à court termes grâce à deux appuis : les fonds de roulement ou les concours bancaires ( crédits à court terme accordés par une banque).
  • Si le résultat du besoin en fonds de roulement est nul : cela révèle que les stocks et les créances clients sont au même niveau d’équilibre que les dettes. Ce résultat spécifie que l’entreprise n’a pas d’excédent. Elle n’a ainsi pas besoin de financer ses besoins.
  • Si le résultat du besoin en fonds de roulement est négatif : cela signifie que les stocks et les créances clients sont inférieurs aux dettes. Par conséquent, l’entreprise n’a pas besoin de financement  et elle génère une ressource financière grâce à ces décalages.

     c. Exemple

Admettons que l’actif circulant ( stocks et créances clients) est de 3 000 euros et le passif circulant ( le total de l’ensemble des dettes) 2000 euros alors le besoin en fonds de roulement représentera 1000 euros.

3. Comment soigner son besoin en fonds de roulement ?

      a. Son financement au démarrage de l’activité

Il est important de financer son besoin en fonds de roulement dès lors qu’il a été déterminé au lancement de l’activité. Pour cela, l’entrepreneur peut avoir recours à 3 principales sources de financement. La première est lapport en compte courants d’associés. Celui-ci représente une somme d’argent mise à la disposition de l’entreprise par les associés de celle-ci. Ces apports peuvent être remboursés à tout moment avec une grande flexibilité à condition que le solde du compte courant d’associés ne soit pas débiteur. Le deuxième, le fond de roulement positif, c’est-à-dire qu’une partie de Besoin en Fonds de Roulement est financé par l’excédent des ressources à long terme. Celui-ci est une source de financement à long terme et il garantit la pérennité de l’entreprise. Le troisième est le découvert bancaire, celui-ci permet de financer des besoins peu importants, à court terme mais souvent onéreux.

Une autre option est le recours  à l’affacturage. Par ce biaisun organisme extérieur va reverser à l’entreprise qui le sollicite le montant de la facture et se chargera par la suite de recouvrir la créance à échéance

b. Sa maîtrise

Il est très conseillé de maîtriser son besoin en Fonds de Roulement pour en faire un atout de financement de son entreprise. L’entrepreneur peut donc agir sur plusieurs variables. Tout d’abord, l’entrepreneur peut encaisser plus rapidement le paiement de ses clients. Puis, il peut diminuer le montant de ses stocks. Pour cela, il faut prévoir au mieux ses besoins en ajustant le stock et les délais de livraison. En outre, l’entrepreneur peut aussi obtenir des délais de paiement plus importants auprès de ses fournisseurs.

En  définitive, une bonne gestion du besoin de roulement requiert une vigilance essentielle portée sur une comptabilité à jour, une très bonne gestion des stocks, du poste client en limitant les délais de paiement des clients et  du poste fournisseur en négociant les délais de paiement. Le dernier aspect déterminant est le modèle adopté en terme de financement du besoin en fonds de roulement : affacturage, découvert bancaire)

Le Besoin en fonds de roulement (BFR) : c’est quoi ?
4.7 (94.29%) 14 votes
Elsa L'hote
Elsa L'hote
Rédactrice de contenus comptables
Comptabilite en ligne Compta-Clementine
Show Buttons
Hide Buttons