Qu’est-ce qu’un amortissement et comment le calculer ?

Stéphanie Lombard, Chef de Mission @Clementine

Lors de la clôture de chaque exercice, votre expert-comptable va enregistrer les écritures d’inventaires et notamment les dotations aux amortissements.

 

1. Définition de l’amortissement

Un amortissement permet d’étaler le coût d’un investissement important (dépenses supérieures à 500€ Hors Taxes unitaire) selon le temps, l’usage ou l’évolution du bien.

 

2. Est-ce que toutes les immobilisations sont amortissables ?

En règle générale, la plupart des immobilisations corporelles et incorporelles peuvent être amorties.

Toutefois, selon les catégories d’immobilisations, certaines ne sont pas amortissables. Dans les immobilisations incorporelles : le fonds de commerce… Dans les immobilisations corporelles : les terrains par exemple. En ce qui concerne les immobilisations financières, celles-ci ne sont pas amortissables.

 

3. La date de début d’amortissement et la durée

La mise en service du bien correspond à la date où débutent les amortissements. L’immobilisation doit donc être achevée et être en état de fonctionner.

L’administration fiscale admet couramment les durées suivantes :

Investissements (immobilisations)  Durée d’amortissement
Frais d’installation 5 à 10 ans
Mobilier 10 ans
Matériel fixe  10 ans
Matériel mobile  4 à 10 ans
Matériel roulant  5 à 7 ans
Agencement  10 ans
Matériel de bureau  5 à 10 ans
Equipement informatique  3 ans
 Logiciels 1 à 2 ans

4. Les modes d’amortissements (en particulier le linéaire)

Il existe 3 types de méthodes d’amortissement. L’utilisation habituelle est l’amortissement linéaire.

Il permet de lisser de manière égale et constante le coût des immobilisations sur la durée d’amortissement admise par l’administration fiscale. Ce mode génère un taux d’amortissement calculé ainsi : (100 / nombre d’années d’amortissement). Par exemple, un mobilier amorti sur 10 ans sera amorti selon le taux (100/10) soit 10% du montant Hors taxes qui sera passé en charge à chaque exercice.

Pour les autres, l’amortissement variable consiste à amortir sur la base des unités d’œuvres consommées et l’amortissement dégressif qui permet d’appliquer un coefficient fiscal au taux linéaire.

Choisissez un Expert-Comptable en ligne pour la réalisation de vos amortissements !

Qu’est-ce qu’un amortissement et comment le calculer ?
Rate this post
Print Friendly, PDF & Email
Show Buttons
Hide Buttons