Conseils et actualités comptablesConseils et actualités comptables

Les charges sociales pour les freelances

freelances

En tant que freelances, il est important de connaître les différentes démarches administratives. Les charges sociales en font parties, elles varient en fonction du statut juridique. Voici un résumé des charges sociales en fonction des statuts : auto-entrepreneur, entreprise individuelle, EURL, SARL, SAS, SASU.

1. Les charges sociales en freelances

Les freelances sont également concernées par le prélèvement des cotisations sociales qui financent les prestations sociales. Ces charges sociales permettent au freelance d’avoir droit à l’assurance-maladie et vieillesse. Tous les chefs d’entreprises ont droit à une couverture sociale. 

« Ainsi, le Freelance est couvert au titre de l’assurance-maladie, maternité-paternité, vieillesse et invalidité-décès. »

Des droits à la formation professionnelle et aux prestations de prévention santé, dépistage et risque professionnels sont également possible pour les Freelances.

2. Les charges sociales pour les freelances en auto-entrepreneur

Les charges sociales d’un Freelance en auto-entrepreneur sont calculées en pourcentage et en fonction du chiffre d’affaires. 

« Ce système est très facile à calculer et à anticiper. »

Pour les activités liées à la vente, les charges sociales sont de 12 ,8% du chiffre d’affaires. Pour les prestations de services, les charges sociales sont de 22% du chiffre d’affaires.

Vos charges sociales sont à payer directement au moment de la déclaration du chiffre d’affaires mensuel ou trimestriel auprès de l’URSSAF. Pour être couvert socialement, il faut également déclarer un montant minimal pour le chiffre d’affaires. Exemple : il faut déclarer environ 9000 euros de chiffre d’affaires annuel pour valider quatre trimestres de retraites en profession libérale.

3. Les charges sociales pour les freelances en entreprise individuelle ou gérant d’une EURL/SARL

Le paiement des cotisations se fait en fonction d’un forfait pour les deux premières années d’activité qui donne lieu à des régularisations. En tant que travailleur non salarié, les freelances déclarent les revenus de façon annuelle au RSI par le biais de la DSI (Déclaration Sociale des Indépendants). S’il s’agit d’une EURL, les revenus correspondent au salaire et si vous êtes en EI, ils correspondent aux bénéfices de l’entreprise.

Le RSI attribue en début d’année des cotisations prévisionnelles. Elles sont basées sur des revenus forfaitaires d’environ 7000€ pour la première année et 10 000€ pour la deuxième. C’est sur cette base que le Freelance va payer des charges sociales prévisionnelles tout au long de l’année, à hauteur de 30 et 45% selon votre activité.

Ensuite, le RSI calcule la régularisation en comparant le montant des cotisations dues sur le revenu réel au montant des cotisations déjà payées précédemment. 

Une fois les deux premières années passées, les cotisations prévisionnelles du début d’année sont calculées sur la base de vos revenus déclarés en N-2.

4. Les charges sociales pour les freelances gérants de SAS ou SASU

Dans cette situation, le mécanisme de prélèvement des charges sociales est plus simple. Il fonctionne de la même façon que pour les salariés. Les charges sociales sont donc calculées et prélevées sur votre salaire. Le montant des prélèvements pour les cotisations sociales représente à la fois les cotisations patronales et salariales. Cela représente près de 70% du salaire. Mais étant que gérant vous êtes libre de vous versez les salaires que vous souhaitez.

 

Pour conclure

Il ne faut donc pas négliger le choix des statuts puisqu’ils vont déterminer le calcul des cotisations sociales qui vous devrez. Vous pouvez choisir le régime de micro-entreprise pour sa simplicité et sa facilité de calcul des cotisations sociales. Autre possibilité, c’est d’opter pour la SARL dans le cas où votre projet est ambitieux et que vous souhaitez payer moins de cotisations. En revanche, le choix de la SASU est assez coûteux, mais présente certains avantages tel que le maintien à l’affiliation au régime général.

Les charges sociales pour les freelances
5 (100%) 5 votes
Elsa L'hote
Elsa L'hote
Rédactrice de contenus comptables
Comptabilite en ligne Compta-Clementine
Show Buttons
Hide Buttons