Conseils et actualités comptablesConseils et actualités comptables

Clementine est un Expert-Comptable en ligne inscrit à l'ordre des Experts-Comptables.
Découvrez toutes nos solutions sur notre site internet.

Bandeau

Le Crowdfunding pour créer son entreprise

crowdfunding

Le Crowdfunding pour créer son entreprise

1. La notion de Crowdfunding

a. Qu’est-ce que c’est ?

Le Crowdfunding, appelé aussi financement participatif, est un nouveau mode de financement pour toute sorte de projet, comme celui de la création d’entreprise. Celui ci fait partie des différentes aides financières pour les entrepreneurs. Ce système de financement passe par internet, ce qui permet de demander une aide financière ou une contribution à des millions de personnes. Cette nouvelle perspective donne accès à de petites entreprises de nouvelles opportunités de financement. Le rôle de la plateforme de financement participatif est de coordonner et d’administrer la collecte de fonds. Il existe officiellement trois formes de Crowdfunding qui sont :

  • la donation : les gens participent et investissent simplement parce qu’ils veulent soutenir le projet. Il est possible de récompenser ce geste par des remerciements sur un support de communication, de tenir au courant de l’évolution du projet ou encore en offrant des goodies. Ce principe est basé sur la motivation sociale des personnes à s’investir financièrement sur un projet sans rien attendre en retour.
  • le prêt : il fonctionne comme un prêt bancaire, les investisseurs recevront un remboursement avec intérêts. Ce principe est aussi appelé le Crowdlending.
  • la prise de participation : les gens investissent et reçoivent en échange de la participation financière, des parts du capital social de la future entreprise.

b. Comment ça marche ?

La première étape est de choisir une plateforme de financement participatif sur laquelle le projet sera déposé. Le porteur du projet va donc poster en ligne le projet pour lequel il sollicite une levée de fonds. Le projet doit être détaillé et attirer l’attention des potentiels investisseurs. La plateforme présente le capital nécessaire, les retours sur investissement et également le délai de la levée de fonds. Il faut ensuite promouvoir le projet a la fois sur la plateforme, mais également sur les réseaux sociaux.

Une fois qu’un investisseur est intéressé, il réalise l’apport financier directement sur la plateforme. A la fin de la période de financement, si le montant souhaité est atteint, la somme collecter est remis au porteur du projet. La plateforme se rémunère en prenant une commission sur le montant obtenu (6% – 13 %). Dans le cas inverse, où le montant souhaité n’est pas atteint, tous les investisseurs se verront remboursés.

 2. Le crowdfunding pour les entreprises

a. L’intérêt pour l’entrepreneur

Faire appel à un financement participatif regroupe plusieurs avantages. Le premier, il permet de solliciter des contribuables afin de financer un projet. Ce système permet de faire appel à un plus grand panel d’investisseurs, ce qui peut faciliter l’obtention des fonds nécessaire à la réalisation d’un projet. Un second avantage majeur est la promotion du projet. En effet, le porteur de projet faisant appelle à une plateforme de financement participatif présente son projet sur celle-ci. L’entrepreneur va présenter les objectifs, les services ou produits, son activité, et donc mettre en valeur le projet. Cela va permettre au projet de se faire connaître avant même le début de l’activité.

b. Réussir sa campagne

Le crowdfunding repose sur le « tout ou rien », c’est-à-dire que si l’objectif fixé n’est pas atteint, le projet ne pourra pas bénéficier des investissements reçu sur la plateforme. C’est pourquoi il est important de fixer une somme atteignable et de bien organiser la campagne pour promouvoir le financement participatif du projet. Une bonne promotion commence par la description du projet sur la plateforme. L’important est que toutes les informations nécessaires y soient pour pouvoir intéresser et mettre en confiance  les investisseurs potentiels.

Il est possible de promouvoir sa collecte de fonds à travers les médias traditionnels comme les journaux. Il est conseillé de privilégier les journaux de la région ou du domaine d’activité du projet. Mais le canal le plus utilisé aujourd’hui est celui d’internet. Il faut alimenter les réseaux sociaux du projet avec des liens se dirigeant vers la plateforme de financement participatif et l’enrichir d’image ou vidéo. Il est aussi possible d’ouvrir un site internet sur la future entreprise afin d’en dévoiler un peu plus au lecteur et les mettre en confiance.

 

3. Quelques plateformes de financement participatif

Aujourd’hui, il existe une multitude de sites de crowdfunding. Certains sont plus adapter que d’autre pour les projets de création d’entreprise. Le choix va se porter sur le type de crowdfunding que l’entrepreneur souhaite et ensuite en fonction du secteur d’activité. Pour des contreparties symbolique, les plus connus vont être Buld in Town, spécialisé dans le soutien des entreprises locales, et Ulule, qui lui est plus orienté vers les projets culturels. En revanche, pour les plateformes de prêt, il existe Unilend, Finsquare, PretUp ou encore Credit.fr. Enfin, les plateformes au système de prise de participations sont pour les plus connus, Wiseed, Smartangels et Anaxago.

Le Crowdfunding pour créer son entreprise
5 (100%) 5 votes
Elsa L'hote
Elsa L'hote
Rédactrice de contenus comptables
Show Buttons
Hide Buttons