Conseils et actualités comptablesConseils et actualités comptables

Inventaire des stocks : comment ça marche ?

inventaire

L’ inventaire des stocks d’une entreprise doit avoir lieu au moins une fois par an. Il recense tous les stocks de matières, produits finis ou non, marchandises et en-cours de l’entreprise. Ainsi l’ inventaire permet d’identifier, de compter et d’évaluer le stock d’une entité.

1. A quoi ça sert ?

L’inventaire de stocks est obligatoire pour établir les comptes annuels de l’entreprise. En effet, il est indispensable de valoriser les stocks puisque ceux-ci ne doivent pas impacter le résultat de l’activité de l’entreprise. De plus, l’inventaire de stock permet d’identifier les éventuels écarts entre les quantités théoriques et réelles du stock. Ces écarts peuvent être liés à de la perte, des vols ou encore des dégradations.

« Sans cet inventaire des stocks, les comptes annuels ne peuvent pas être réalisés. »

Déterminer la valeur du stock de l’entreprise doit être fait de façon très précise. D’ailleurs, l’administration fiscale est en droit de contester la valeur du stock d’une entreprise si elle constate qu’elle est erronée.

La réalisation de l’inventaire des stocks est obligatoire pour toutes les personnes physiques ou morales qui exercent une activité commerçante. Dans le cas où l’entreprise n’a pas d’inventaire permanent, l’inventaire doit avoir lieu au moins une fois par an, au moment de la clôture de l’exercice comptable. À l’inverse, si l’entreprise a un inventaire permanent, elle peut réaliser son inventaire à une autre date que celle de la clôture de l’exercice. Dans ce cas de figure, il est également possible pour l’entreprise de mettre en place des inventaires physiques tournants. Ce système d’inventaire consiste à réaliser des inventaires plusieurs fois dans l’année. Cela implique que les  éléments constitutifs du stock ne soient pas comptés sur les mêmes périodes.

2. Composition de l’inventaire

En fonction de l’activité de l’entreprise, les stocks peuvent varier. Lors de l’inventaire des stocks d’une entreprise, il faut prendre en compte les marchandises achetées et pas encore revendues, les matières premières ayant vocation à être utilisé dans le processus de transformation, les produits finis qui sont encore entre les mains de l’entreprise. Il faut également ajouter les produits en cours de fabrication et les prestations en cours c’est-à-dire non achevées et non facturées à la clôture de l’exercice.

Voici un exemple : pour un magasin de prêt à porter, il faut prendre en compte tous les vêtements pas encore vendus, mais également les cintres, les sacs, les emballages non utilisés.

3. Procédure pour réaliser l’inventaire

Un inventaire est relativement simple, il consiste à compter l’ensemble des stocks présents et en possession de l’entreprise.

« Viens l’étape de compter l’ensemble des stocks de l’entreprise »

Il est possible que l’entreprise ferme ses portes le jour de l’inventaire afin de mobiliser tout le personnel pour compter chaque élément du stock. Ainsi, aucun mouvement ne peut avoir lieu ce jour et cela permet d’éviter d’éventuelle erreur.

Pour que l’inventaire soit de bonne qualité, il est nécessaire de respecter quelques principes :

  • Il est important de séparer les taches et la supervision : en effet, les équipes de comptages lors de l’inventaire doivent être supervisées par un responsable de service. Cela permet d’éviter d’éventuelle fraude.
  • Ensuite, le système de comptage : des feuilles des comptages doivent être mises en place. Il est nécessaire que ces feuilles soient numérotées au préalable et doivent être remplies avec un stylo indélébile. Ensuite, chaque feuille doit être validée et signée par le responsable de l’inventaire. Il peut alors à ce moment procéder à une vérification du comptage.
  • Enfin, il est impératif que tout le stock de l’entreprise doit être compté et recensé. Il est conseillé de vérifier l’ensemble de l’entreprise : réserves, magasins, couloirs, entrepôt… Pour ce faire, il est préconisé de mettre un autocollant ou une marque sur les stocks comptés afin de ne pas recompter une référence et de bien découper l’espace de stockage en zones clairement identifiables.

4. Valoriser les stocks

Une fois l’inventaire effectué, il faut ensuite valoriser le coût des stocks. Il existe deux méthodes pour valoriser les stocks d’une entreprise :

  • Le coût unitaire moyen pondéré (CUMP) : C’est le rapport entre le total des coûts d’acquisition ou de production et les quantités achetées ou produites sur une période donnée. Soit il est calculé :

A chaque entrée : c’est-à-dire que la valeur est calculée après chaque entrée en stock : CUMP = (Valeur du stock précédent + prix d’achats entrés en stocks) / Quantités totales en stock

A la fin de période :  il se calcule en divisant la valeur du stock du début de l’exercice, majoré du montant des entrées de l’exercice, minorée du montant sorties par la quantité du stock initial, majoré des entrée et minorée des sorties. Voici le calcul à faire : CUMP = [Valeur Stock Initial + Valeur des Entrées – Valeur des Sorties] / [Quantités Stock Initial + Quantités Entrées – Quantités Sorties].

  • Le premier entré, premier, sorti (PEPS) : cette méthode est la plus utilisée dans les petites entreprises du fait de sa simplicité. Cette méthode consiste à évaluer les stocks aux coûts d’acquisition ou de production. Elle se base sur une logique d’ordre chronologique. Toutes les sorties de stock au cours de l’exercice sont valorisées au coût de l’article le plus ancien (le premier entré au stock)
Inventaire des stocks : comment ça marche ?
5 (100%) 2 votes
Elsa L'hote
Elsa L'hote
Rédactrice de contenus comptables
Comptabilite en ligne Compta-Clementine
Show Buttons
Hide Buttons