Conseils et actualités comptablesConseils et actualités comptables

Le résultat exceptionnel d’une entreprise, c’est quoi?

résultat exceptionnel

 1. Signification comptable

Le résultat exceptionnel est un indicateur en comptabilité. Il figure dans deux documents comptables importants à savoir le compte de résultat et le tableau des soldes intermédiaires de gestion (SIG). Cet indicateur permet d’obtenir des informations sur le résultat dont la réalisation n’est pas liée à l’exploitation normale et courante de l’entreprise. Cela contrairement au résultat d’exploitation qui lui montre les opérations habituelles ou non exceptionnelles et cela quel que soit le montant de ces opérations. Le résultat exceptionnel montre l’impact des événements exceptionnels sur le résultat net ou résultat de l’exercice comptable de l’entreprise.

Une opération comptable est dite exceptionnelle en fonction de sa nature ou de son montant. Le résultat exceptionnel peut être constitué par exemple de recouvrement inattendu d’une créance ou encore le coût lié à une restructuration. Plus concrètement, il peut s’agir d’amendes, de pénalités, des frais liés à un sinistre… Il peut arriver, dans certains cas, que des opérations figurant dans le résultat exceptionnel doivent être reclassées dans le résultat d’exploitation. Comme par exemple lors d’une cession d’immobilisations, lorsque l’entreprise exerce une activité de location de voitures. Il peut donc comprendre des opérations de gestion ou des opérations en capital.

Il faut savoir que les normes internationales d’informations financières n’autorisent pas les résultats exceptionnels. En effet, une entreprise qui publie ses comptes en IFRS ne fera donc pas figurer le résultat exceptionnel mais devra montrer uniquement le résultat courant et un résultat total.

Une fois le résultat exceptionnel calculé, le résultat est soit positif soit négatif. Dans le cas où il est positif, cela signifie que l’entreprise réalise des bénéfices exceptionnels. Dans le cas inverse, l’entreprise a des pertes exceptionnelles.

2. Le calcul

Le résultat exceptionnel se calcule en faisant la différence entre les produits exceptionnels et les charges exceptionnelles.

Les produits exceptionnels peuvent être des pénalités clients, des dégrèvements d’impôts, des produits sur l’exercice antérieur ou encore des produits de cessions d’éléments d’actifs. Ceux-ci sont regroupés dans les comptes 77, 787 et 797. Tandis que les charges exceptionnelles peuvent être des pénalités, des créances devenues irrécouvrables, des charges sur les exercices antérieurs ou encore des valeurs comptables des éléments d’actifs cédés. On retrouve ces charges exceptionnelles dans les comptes 67 et 687 de la comptabilité.

Le calcul se traduit donc ainsi : produits exceptionnels – charges exceptionnelles.

Dans le détail, le résultat exceptionnel = produits exceptionnels + reprise sur provisions + transferts de charges exceptionnelles – charges exceptionnelles – dotations aux amortissements et aux provisions exceptionnels.

3. L’intérêt de calculer le résultat exceptionnel

L’analyse du résultat exceptionnel permet de vérifier la bonne ou mauvaise performance économique de l’entreprise de façon globale. Celui-ci permet donc de vérifier la rentabilité de l’exploitation. Il donne des informations sur les résultats réalisé lors de cessions d’immobilisations, sur les amortissements dérogatoires pratiqués par l’entreprise et toutes les dépréciations exceptionnelles d’actifs ainsi que sur les litiges qu’anticipe l’entreprise ou ceux rencontré.

Le calcul du résultat exceptionnel se réalise généralement lors de la reprise d’une entreprise. Le résultat doit être étudié avec précision afin d’obtenir des indications sur les événements non-courants subis par l’entreprise. Le calcul peut également être réalisé en cours d’existence de l’entreprise. À ce moment-là, le résultat doit être comparé dans le temps afin d’analyser l’évolution de l’entreprise. En revanche, il est rare de calculer le résultat exceptionnel lors de la création d’une entreprise puisque celui-ci est lié à des événements imprévisibles, ce qui est assez rare en début d’activité.

Il permet de calculer un ratio financier, à savoir la rentabilité des opérations non-courantes. Celui-ci permet de mettre en avant l’importance du résultat exceptionnel sur le chiffre d’affaires. Celui-ci se calcule ainsi : Rentabilité des opérations non-courantes = (résultat exceptionnel/Chiffre d’affaire hors taxe)*100.

Le résultat exceptionnel d’une entreprise, c’est quoi?
5 (100%) 4 votes
Elsa L'hote
Elsa L'hote
Rédactrice de contenus comptables
Comptabilite en ligne Compta-Clementine
Show Buttons
Hide Buttons