Conseils et actualités comptablesConseils et actualités comptables

Tout savoir sur : les soldes intermédiaires de gestion

Soldes intermédiaires de gestion

Tout savoir sur : les soldes intermédiaires de gestion

1. Définition

Les soldes intermédiaires de gestion sont des indicateurs essentiels à l’entreprise. En effet, ils permettent d’indiquer la rentabilité de l’entreprise puisqu’ils permettent d’identifier et d’analyser les éléments ayant contribué à la formation du résultat de l’entreprise. Ces indicateurs permettent de distinguer les éléments liés à la production, de ceux liés à l’investissement et au financement et ceux qui présentent un caractère exceptionnel.

Les soldes intermédiaires de gestion se calculent à la chaîne et s’inscrivent soit sous la forme de pourcentage du chiffre d’affaires net soit en valeur absolue. Il faut donc calculer dans l’ordre suivant : les marges commerciales, la production de l’exercice, la valeur ajoutée, l’excédent brut d’exploitation, le résultat de l’exploitation, le résultat courant avant impôt, le résultat exceptionnel et enfin, le résultat de l’exercice.

2. Calculer les SIG

a. La marge commerciale

Celle-ci correspond à la différence entre le prix de vente des biens ou services et leurs coûts d’achat. Le calcul est le suivant :

La marge commerciale = Prix de vente des marchandises – coût d’achat des marchandises vendues.

Pour ce calcul, tous ces prix sont en hors taxe. Celui-ci permet de donner une information essentielle, à savoir, la contribution de la marge commerciale dans le chiffre d’affaires. Par ailleurs, la marge commerciale permet de fixer le prix d’un produit lorsqu’il est comparé aux concurrents.

b. La production de l’exercice

La production de l’exercice correspond à la différence entre la production vendue et la production stockée. Voici donc le calcul permettant de la calculer :

Production de l’exercice = Production vendue + Production immobilisée – Production stockée.

c. La valeur ajoutée

La valeur ajoutée correspond à la richesse créée par l’activité de l’entreprise. Celle-ci se calcule ainsi :

Valeur ajoutée = marge commerciale + production de l’exercice – consommation de l’exercice en provenance de tiers.

La consommation de l’exercice en provenance du tiers correspond à tous les achats de biens et de services fournis par les tiers de l’entreprise.

d. L’excédent brut d’exploitation

Celui-ci est le flux de trésorerie lié à l’exploitation de l’entreprise. L’excédent brut d’exploitation se calcule ainsi :

L’excédent brut d’exploitation = valeur ajoutée de l’entreprise + subvention d’exploitation – impôts, taxes et versement assimilés – charges de personnel.

L’EBE prend en compte seulement les activités opérationnelles de l’entreprise.

e. Le résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation correspond à la différence entre les produits et les charges d’exploitation. Le calcul est donc :

Résultat d’exploitation = EBE + reprise sur charges et transfert de charges – dotations aux amortissements et provisions – autres charges d’exploitation.

Le résultat de celui-ci prend en compte les dotations d’amortissements et provisions. Cela signifie qu’il comprend la perte de la valeur d’une immobilisation et les charges inscrites à l’exercice dont le montant n’est pas encore connu.

f. Le résultat courant avant impôt

Le résultat courant avant impôt est la somme du résultat d’exploitation et le résultat financier. Voici donc le calcul :

Résultat courant avant impôt = résultat d’exploitation + résultat financier.

Celui-ci inclut sa politique financière contrairement au résultat d’exploitation et nous indique son impact sur le résultat d’exploitation.

g. Le résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel est le résultat qui ne vient pas des activités courantes de l’entreprise. Il représente la différence entre les produits exceptionnels et les charges exceptionnelles.

Résultat exceptionnel = produits exceptionnels – charges exceptionnelles.

h. Le résultat net

Le résultat net correspond  à l’enrichissement de l’entreprise. Il est obtenu par la différence entre le total des produits et le total des charges. Le résultat se calcule donc ainsi :

Résultat net = résultat courant avant impôt + résultat exceptionnel – impôts – participation des salariés.

Tout savoir sur : les soldes intermédiaires de gestion
5 (100%) 15 votes
Elsa L'hote
Elsa L'hote
Rédactrice de contenus comptables
Comptabilite en ligne Compta-Clementine
Show Buttons
Hide Buttons