Conseils et actualités comptablesConseils et actualités comptables

La valeur du SMIC en 2018

smic 2018

1. Le SMIC mensuel en 2018

Le SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance) correspond à un seuil de salaire minimum dont tous les salariés qui travaillent en France bénéficient. En effet, tout travail mérite salaire, l’employeur est donc dans l’obligation de rémunérer son salarié au seuil minimal défini par celui-ci.  Celui-ci est défini par le Code du Travail. Depuis 1970, le SMIC remplace de SMIG (salaire minimum interprofessionnel garanti).

On parle généralement de SMIC brut ou net. Le SMIC brut est le montant avant la déduction fiscales et sociales. Ainsi, le SMIC net correspond au montant après la déduction de toutes ces charges. Celui-ci est le montant réel que le salarié perçoit. Chaque année, il est réévalué. Le montant brut en 2018 est de 1 498,47 euros pour un temps de travail de 35 heures par semaine ou de 151,67 heures par mois. En 2017, le SMIC était à 1 480,27 euros ce qui représente une hausse de 18 euros par mois. L’augmentation du SMIC a eu le 1er janvier dernier et a lieu tous les ans. Cette hausse est calculée en fonction de l’évolution des prix, plus précisément en fonction de l’augmentation de l’inflation des ménages.

Le SMIC brut ne devrait plus augmenter avant janvier 2019. En revanche, le SMIC net devrait voir une augmentation durant l’année du fait que les cotisations salariales vont être abaissées au cours de l’année.

2. Comment calculer le salaire minimum ?

Calculer le salaire brut et net minimum dépende de la situation du salarié. Pour calculer le salaire brut d’un salarié en temps partiel, il faut multiplier le nombre d’heures effectué par le SMIC horaire brut. Ensuite, il faut multiplier ce nombre pas le résultat de la division de 52 semaines/12 mois. Ce calcul permet d’obtenir le montant minimal du salaire.

Pur calculer le salaire brut minimum pour un contrat en temps partiel, le calcule est le même que précédemment en remplaçant le nombre d’heure effectuer par 35 heures. Dans le cas d’un contrat de travail à 39 heures par semaine, il suffit d’ajouter au résultat d’un contrat de 35 heures les 4 heures supplémentaires majorées de 10 % ou de 25 %. Cela consiste à considérer les 4 heures à 110 % ou 125 %.

Concernant le calcul du salaire net minimum, il n’existe pas de formule unique. En effet, celui-ci dépend de plusieurs facteurs tels que la taille de l’entreprise, sa localisation et son secteur d’activité. En fonction de cela, les charges sociales fluctuent et donc impactent le résultat du salaire net minimum.

3. Cas particuliers : prime d’activité, apprentissage, contrat pro, mineurs…

Les salariés qui peuvent bénéficier de la prime d’activité sont ceux touchant entre un quart et 1,3 du SMIC. Cette prime est versée par la CAF depuis 2016. Le montant de la prime varie donc en fonction du montant que le salarié perçoit. Elle fluctue également en fonction de la situation familiale du salarié.

Concernant les apprentis, leurs salaires minimum sont un pourcentage du montant du SMIC. Celui-ci varie en fonction de l’âge et l’ancienneté de l’apprenti. Lors d’une augmentation du SMIC, le salaire de l’apprenti est donc impliqué et augmente de ce fait. Ce principe est le même pour les personnes en contrat professionnel.

Le SMIC minimum pour les salariés mineurs en 2018 est différent du SMIC normal. Il diffère en fonction de l’âge du mineur. Celui-ci est fixé à 8,89 euros de l’heure pour un salarié de 17 ans et plus et de 7,90 euros pour les salariés de moins de 16 ans.

Enfin, il existe une différence du montant du SMIC à Mayotte. Celui-ci est inférieur d’environ 350 euros bruts par mois. Cela correspond à un SMIC de 7,46 euros de l’heure et donc de 1 131,43 euros par mois pour un contrat en 35 heures.

La valeur du SMIC en 2018
5 (100%) 8 votes
Elsa L'hote
Elsa L'hote
Rédactrice de contenus comptables
Comptabilite en ligne Compta-Clementine
Show Buttons
Hide Buttons